Sri Lanka: Le leader extrémiste des attentats était l’un des kamikazes

Le leader extrémiste ayant orchestré les attentats-suicides de Pâques au Sri Lanka, figurait parmi les kamikazes qui se sont fait exploser à l’hôtel Shangri-La de Colombo, a annoncé mardi la police sri-lankaise.




L’identité de Zahran Hashim a été établie en comparant l’ADN extrait de ses restes à l’hôtel avec celui de sa fille, a indiqué Rwan Gunasekera, porte parole de la police.

Les « résultats des tests effectués en comparaison avec les proches des terroristes ont pu reconfirmer les identités des sept kamikazes » qui ont commandé les attaques du 21 avril, et celles de « deux autres personnes qui se sont fait exploser » peu après le même jour.

Le kamikaze solitaire du Cinnamon Grand Hotel, Inshaf, est le frère du second attaquant du Shangri-La identifié comme étant Ilham Ibrahim, a rapporté la police.

La femme d’Ilham, Fathima Ilham, s’est également fait exploser quelques heures après les attaques coordonnées, après que la police s’est présentée à son domicile, causant la mort de 3 enfants et 3 policiers, a précisé la police.

Un autre hôtel de la capitale économique et trois églises chrétiennes ont aussi été la cible d’attaque au même moment, faisant un total de 258 morts dont 45 étrangers, et près de 500 blessés.

Ce sanglant attentat a été revendiqué par l’état islamique (EI), groupe terroriste auquel Hashim a fait serment d’allégeance dans une vidéo.




À lire aussi: