OCDE: Le Maroc prend part à la réunion de haut niveau sur le développement

Le Maroc a pris part, mardi à Paris, à la 5ème réunion de haut niveau du Comité directeur du Centre de développement de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).




Le Royaume est représenté à cette réunion, qui se tient sous le thème « Construire des trajectoires de développement inclusives : Rôle des politiques nationales et internationales », par une délégation conduite par le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi.

La réunion a été l’occasion pour les participants de débattre de la capacité des gouvernements à remédier aux inégalités et aux facteurs de vulnérabilité en utilisant les leviers nationaux, avec un focus sur le rôle des systèmes de protection sociale, ainsi que du rôle de la coopération internationale face aux inégalités et à la vulnérabilité.

Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance est intervenu lors de la session plénière sur « le rôle des politiques nationales face aux inégalités et à la vulnérabilité: importance de la protection sociales », au cour de laquelle il a présenté l’expérience marocaine en matière de protection sociale, d’avancée socio-économique, ainsi que les avancées du Royaume pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030.

« Cette réunion a été l’occasion pour le Maroc d’exposer son expérience en matière de protection sociale, de développement inclusif mais surtout les avancées pour la réalisation des ODD en 2030 », a indiqué M. Daoudi dans une déclaration à la MAP, affirmant que « cela a été bien apprécié par toute l’équipe présente ».

Selon le ministre, « cette réunion est fondamentale dans la mesure où elle s’attaque à des problématiques d’inclusion ». D’ailleurs, a-t-il dit, « cette problématique sociale s’intègre parfaitement dans le nouveau modèle de développement du Maroc, auquel réfléchit actuellement le Royaume, parce que les perspectives sont bonnes économiquement, mais il faut que cela soit une croissance plus inclusive que par le passé ».

Pour sa part, le Président du centre de développement de l’OCDE, Mario Pezzini a qualifié de « très intéressante » l’expérience du Maroc en matière d’inclusion sociale.

«Le Maroc est intervenu, lors de cette réunion, en partageant avec nous son expérience nationale qui est l’une des plus intéressantes», a-t-il dit dans une déclaration à la MAP.

Il s’est également félicité que cette réunion ait connu une forte participation des pays membres. «C’était notre objectif pour discuter des expériences nationales ». Et « dans ce sujet, le Maroc, la Côte d’Ivoire, les pays d’Amérique Latine ont beaucoup à dire, et nous beaucoup à apprendre », a-t-il affirmé.




Le Centre de développement de l’OCDE constitue une enceinte stratégique de dialogue et d’interaction entre les pays membres et les pays non membres de l’OCDE, notamment autour des stratégies de développement et de l’inclusion sociale. Cet organe regroupe cette année 57 pays membres: 27 pays de l’OCDE et 30 pays en développement et émergents des pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie.

Le Maroc siège au Comité Directeur du Centre de Développement et participe à ses différents réseaux d’échanges et de dialogue notamment sur les chaînes de valeur mondiales et les Migrations.
La délégation marocaine participe également, en fin d’après midi, à une réunion de Dialogue de haut niveau sur l’Afrique, organisée par l’OCDE.

Cette réunion se tient dans le cadre de la préparation de la 7ème édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) prévue du 28 au 30 août 2019, au Japon, et de l’édition 2019 du rapport annuel Dynamiques du Développement en Afrique produit par la Commission de l’Union africaine et l’OCDE.

Par ailleurs, le Maroc prend part mercredi et jeudi à la Réunion du Conseil des ministres de l’OCDE qui se tiendra sous le thème de « la transition numérique au service du développement durable : opportunités et défis ».

« C’est une réunion ministérielle où le Maroc, est là aussi, très présent et très sollicité justement pour ses expériences en matière de développement, de technologie et en matière sociale. Une expérience très bien appréciée que le Maroc peut partager avec beaucoup de pays surtouts africains et latino-américains », a affirmé M. Lahcen Daoudi.

La Réunion du Conseil des ministres est pour l’OCDE le plus important événement de l’année. Y participent les ministres des Finances, de l’Économie, des Affaires étrangères, du Commerce des 36 pays membres de l’Organisation, des pays partenaires clés et des pays candidats à l’adhésion, ainsi que des représentants de haut rang de diverses organisations internationales.

Ces différentes réunions ainsi que le Forum de l’OCDE (20-21 mai), qui se tient cette année sous le thème « Un Monde Emouvant », s’inscrivent dans le cadre de la Semaine de l’OCDE (20-23 mai).