Marrakech: l’ambassade de France suspend le proviseur d’un lycée

L’ambassade de France au Maroc a décidé de suspendre le proviseur du lycée Victor Hugo à Marrakech de ses fonctions, en vue de mettre un terme aux manifestations des élèves et d’approfondir l’enquête sur le harcèlement sexuel dont il est accusé.




Le lycée Victor Hugo a connu cette semaine plusieurs rassemblements des élèves, qui avaient déserté les classes et accusé Hervé Magot, le proviseur du lycée, de harcèlement sexuel. L’Ambassade a décidé de le suspendre de ses fonctions, en attendant les conclusions de l’enquête actuellement en cours.

Selon Al Akhbar, des responsables de l’Ambassade de France au Maroc ont tenté de calmer la colère des élèves en promettant de porter le dossier du proviseur devant la justice en cas de confirmation des faits avancés par les élèves.

Des élèves du lycée affirment que six jeunes filles, dont une mineure, ont été victimes de harcèlement sexuel de la part du proviseur, mais sans pour autant apporter de preuve. Selon la même source, ce dernier continue de nier les accusations à son encontre.

« À l’heure actuelle, il est impossible d’annoncer si les faits sont réels. On ne sait pas si une plainte est déposée (des deux parties) et donc à ce stade c’est la parole de l’un contre la parole de l’autre (harcèlement ou diffamation) », fait savoir l’Union du conseil des parents d’élèves (UCPE).




À lire aussi: