Yassine Benrahou dit non au Maroc, espérant une convocation de la France

Retournement de veste de la part du Franco-marocain Yassine Benrahou qui vient de mettre de côté son choix d’une sélection nationale en disant vouloir se concentrer son club actuel, les Girondins de Bordeaux.




L’information est rapportée par le journal Al Akhbar et citée par le site le360. Elle est donc à prendre avec précaution. Ainsi, le joueur a, dit-on, renoncé à porter les couleurs du Maroc même si ce dernier a à plusieurs reprises fait part de son envie de porter le maillot des Lions de l’Atlas. Jusqu’à maintenant, il évoluait au dans l’équipe des moins de 20 ans.

L’année dernière, il évoquait son choix du Maroc en parlant de la découverte d’un nouveau football. « Ce n’est pas une décision, parce que pour moi la question ne se pose pas encore de choisir entre la France et le Maroc. J’ai de très bons souvenirs avec la France. Avec le Maroc, je voulais surtout découvrir un nouveau football, une nouvelle façon de jouer, le football africain. En équipe de France on est souvent apte à jouer contre des équipes européennes, mais moi je voulais découvrir autre chose. », déclarait le joueur au site Footmercato.

Yassine Benrahou a déjà porté les couleurs du Maroc lors de deux matchs contre la Mauritanie pour s’imprégner l’ambiance au sein du groupe. Mais le joueur regrette, affirme-t-on, l’ambiance au sein de l’équipe de France, notamment quand il évoluait au sein des moins de 17 ans.

« Je mets ce choix de la sélection de côté pour le moment, pour mieux me concentrer sur mon club des Girondins de Bordeaux. De toute manière, si mon niveau baisse, je ne serai d’ailleurs pas sélectionnable », minimise le joueur.

Tant que le Franco-marocain ne joue en sélection nationale première, il peut à l’envi changer de nationalité sportive comme il le souhaite. Le choix n’est donc pas définitif et la prestation des Lions de l’Atlas lors de la prochaine coupe d’Afrique des Nations prévue le mois prochain pourrait changer la donne et lui redonnera envie peut-être de porter à nouveau le maillot du Maroc.




À lire aussi: