Un logiciel espion israélien dans l’application WhatsApp

WhatsApp a dévoilé publiquement que sa sécurité n’est plus garantie. En effet, les israéliens ont profité d’une faille de sécurité de la plateforme de messagerie pour installer un logiciel espion. Des Marocains pourraient être donc être touchés par cette faille.




La sécurité de WhatsApp est mise à rude épreuve. Pour ainsi dire, les échanges de plus d’un milliard d’utilisateurs de ce réseau social dispersés dans le monde entier ne sont plus protégés.

Le logiciel espion en question, a pour nom Pegasus de NSO Group. Le site Kepp kulture qui apporte l’information sur cette affaire relate que la faille pouvait être exploitée au moment où un appel est effectué sur WhatsApp. Il s’agit, souligne le site, d’un « logiciel normalement destiné aux gouvernements pour surveiller un individu qu’ils ont dans le viseur ».

Malgré cette situation pour le moins embarrassante, WhatsApp affirme que « la faille a été exploitée chez peu d’utilisateurs au vu de son fonctionnement et de son intérêt ». Autrement dit, « WhatsApp ne pense pas que beaucoup d’utilisateurs ont été espionnés parce qu’ils n’ont pas raison de l’être ».

Cependant se désole Keep kulture, « malheureusement, WhatsApp ne dit pas combien de personnes ont été concernées, tout comme la plateforme ne dit pas pendant combien de temps cette faille a pu être exploitée ». Par contre, afin de s’assurer une meilleure sécurité, WhatsApp « invite ses utilisateurs à télécharger la dernière version, ainsi qu’à mettre à jour leurs téléphones pour assurer une meilleure sécurité. » L’application informe également avoir effectué « une mise à jour qui a été distribuée sur l’App Store pour les utilisateurs d’iPhone et sur le Play Store pour les utilisateurs avec un smartphone Android ».




À lire aussi:










%d blogueurs aiment cette page :