Le ministre de la Santé accusé de normalisation avec Israël

Le ministre de la Santé, Anass Doukkali, n’en a pas fini avec les polémiques. Cette fois, c’est un parlementaire du PJD qui lui demande des explications sur la présence des produits dentaires de la société israélienne «MIS Implants» au Maroc.




Accusant le ministre de normalisation avec Israël, à travers l’autorisation de produits dentaires israéliens, Ahmed Al Hiki demande à connaître les mesures immédiates qui vont être entreprises pour lutter contre l’infiltration des produits d’Israël au Maroc.

Le parlementaire PJDiste déclare : « Notre pays connaît une infiltration et normalisation dangereuse avec l’ennemi qui est Israël à travers le secteur de la santé », ajoutant que que cet événement « laisse planer le doute sur les responsables qui ont autorisé cette activité qui va à l’encontre des principes du Royaume ».

Les réactions ne se sont fait attendre, puisque le parti d’Anass Doukkali, le PPS, a accusé le parlementaire d’enfreindre la loi du parlement, en divulgant le nom de la société. Le ministre de la Santé, de son côté, n’a pas manqué de démentir ces allégations, affirmant qu’il s’agit d’une société allemande et non israélienne et que tous les produits de ladite société ont été contrôlés.

Or, une brève recherche sur Internet montre que la société existe depuis 1995 en Israël et dans plusieurs pays de part le monde. Elle est installée à Casablanca sous le nom de « JAT Implants », en tant que spécialiste en produits dentaires.




À lire aussi:










%d blogueurs aiment cette page :