Transféré du Maroc l’année dernière, Thomas Gallay libéré par la France

Condamné à une peine de 4 ans de prison ferme au Maroc dans une affaire de terrorisme puis transféré en France pour y purger le reste de sa peine, Thomas Gallay vient d’être libéré.




L’homme est sorti de prison jeudi dernier, selon des sources concordantes citées par le journal Var Matin, information confirmée par son avocat Frank Berton. Ce dernier accuse les autorités marocaines de ne pas avoir voulu reconnaître leurs erreurs. «Le procès en appel a été très long, on était persuadé d’obtenir un acquittement mais les Marocains n’ont pas voulu reconnaître leur erreur…», a-t-il indiqué, rappelant que son client était «accusé d’avoir donné 70 euros à un colocataire».

Thomas Gallay a été condamné en première instance à une peine de 6 mois de prison, puis à 4 ans de prison ferme en appel. Son affaire avait été ensuite au centre d’une polémique entre les deux pays et l’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira avait même apporté son soutien.

Les choses se sont accélérés l’été dernier quand la mère de Thomas Gallay avait été reçue à l’Elysée par le président Emmanuel Macron, geste qui n’avait d’ailleurs pas été bien accueillie par les autorités marocaines. Quelques semaines plus tard, l’homme était autorisé à purger le restant de sa peine en France.




À lire aussi: