Le cannabis pourrait rapporter 100 milliards de dirhams au Maroc s’il est légalisé

Le Maroc pourrait générer jusqu’à 100 milliards de dirhams, à partir de 2023, si un cadre légal est mis en place pour la production du cannabis, selon les conclusions d’un rapport de l’agence de conseil «Prohibition partners».




Si le marché africain du cannabis est légalisé, sa valeur globale pourra être estimée à 7.1 milliards de dollars à partir de 2023. Un potentiel partagé par sept pays africains, notamment le Maroc, l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Nigeria, le Malawi, le Ghana et la Zambie.

Selon Al Massae qui cite le rapport, le cannabis reste facilement accessible au Maroc, même s’il évolue dans un cadre informel, ajoutant qu’en 2017, 80% du cannabis produit localement fût exporté et seulement 20% utilisé pour la consommation locale.

Premier producteur en Afrique, le Maroc compte 1.5 million de consommateurs de cannabis, essentiellement des adolescents et des jeunes. Malgré son interdiction, le cannabis représente la principale source de revenu pour 90 à 140.000 familles, sachant que son prix moyen est estimé à 8 dollars par kilo pour le cannabis brut.




À lire aussi:










%d blogueurs aiment cette page :