Immigration clandestine: l’Espagne réitère sa confiance au Maroc

Suite au décès de 2 personnes mercredi, dans le naufrage d’un bateau au large des côtes espagnoles, la ministre de la Défense, par intérim, Margarita Robles, a annoncé que le gouvernement espagnol réitère sa confiance envers le Maroc en matière de lutte contre le trafic de migrants dans le détroit de Gibraltar.




Lors d’une rencontre avec les médias espagnols à Séville, Margarita Robles a évoqué la collaboration parfaite entre l’Espagne et le royaume du Maroc, dans la lutte contre le trafic de migrants dans le Détroit de Gibraltar.
À en croire la ministre de la Défense par intérim, l’Espagne travaille étroitement avec le Maroc, pour mettre fin aux réseaux de passeurs et mafias qui acheminent illégalement des migrants. « Nous avons pleinement confiance en notre collaboration avec le gouvernement marocain », a-t-elle confié à la presse.

L’agence de presse espagnole EFE qui rapporte les propos de la ministre, affirme pour sa part que selon Margarita Robles, le Maroc effectue « un excellent travail » pour ces actions entreprises « dans le contexte de l’Union européenne ».

Selon EFE, la Garde civile espagnole qui était venue aider 24 autres passagers d’un bateau pneumatique a rappelé que ce mercredi, « une migrante est décédée et un mineur a disparu en mer, à bord d’un bateau à quelques mètres du bord de la plage de Castilnovo, à Conil de la Frontera (Cadix). A cet effet, la cheffe de la défense espagnole a salué le travail « humanitaire » des Forces armées espagnoles avec les migrants à bord des bateaux. À l’en croire « Notre but est de continuer à travailler avec le gouvernement marocain, en promouvant une politique commune dans le cadre de l’Union européenne ».




À lire aussi: