Ligue de la CAF: le WAC tente de décrocher son billet pour la finale

Le Wydad de Casablanca (WAC) affrontera, samedi après-midi au stade Lucas Moripe à Pretoria, le club du Mamelodi Sundowns sud-africain pour le compte du match-retour de la demi-finale de la Ligue des Champions de la CAF, un match qui promet d’être dur pour ces deux grandes formations africaines.




Les protégés du technicien tunisien Faouzi Benzerti arrivent dans la capitale sud-africaine avec la ferme détermination de défendre crânement leur avancée certes légère mais combien précieuse (2-1) au match-aller, qui s’est joué vendredi dernier au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.

Arrivés mercredi au pays de Nelson Mandela, les Rouges et Blancs ont commencé, jeudi, leurs préparations sérieuses pour le clash contre «les Brésiliens» de Pretoria.

Sur le camp d’entrainement aux luxueuses installations de l’académie Eduplex, située en plein cœur de la capitale sud-africaine, place était à la sérénité. Benzerti mettait les dernières retouches sur la stratégie qu’il compte déployer contre des Sud-Africains tout aussi déterminés à remporter le match.

«Nous connaissons très bien notre adversaire», indique Moussa N’daw, ancienne gloire sénégalaise du WAC, qui occupe actuellement le poste d’entraineur-adjoint du club phare de Casablanca.

Le club casablancais devra aborder le match contre les redoutables sud-africains amoindri suite à la blessure de son ailier Mohamed Ounajem et la sanction de Mohamed Nahiri et de Brahim Nakach (cumul de cartons jaunes). Mais, comme l’affirme N’daw, le WAC dispose de pièces de rechange capables de combler ces absences.

«Nous sommes venus en Afrique du Sud pour livrer le match qu’il faut pour ramener une qualification qui sera historique pour le club», indique-t-il, reconnaissant que la rencontre sera difficile au regard de l’enjeu qui l’entoure, à savoir une qualification pour la finale.

Le coach-adjoint du WAC se veut rassurant, soulignant que le groupe se prépare dans la sérénité. «Nous avons tourné la page du match-aller pour se concentrer sur la deuxième paire de manche qui se joue samedi».

D’après N’Daw, le gros de la pression est dans le camp adverse, une équipe que le WAC connaît très bien.




Dans les rangs des joueurs du leader du championnat national on affiche la même sérénité. «Les préparations pour le match se déroulent dans de bonnes conditions», affirme Abdellatif Nousseir, le latéral droit du Wydad qui portera le brassard de capitaine en l’absence de Nakach.

«Le match sera difficile pour les deux formations», indique-t-il, soulignant que le WAC abordera la rencontre sans pression, le but étant de se qualifier pour la finale.

Chez les Sud-africains, la tension monte à l’approche du match. Le coach du Mamelodi, Pitso Mosimane, ne cache pas ses craintes face à un WAC très bien rodé aux compétitions africaines.

«Le match sera très difficile», indique le technicien qui a multiplié les sorties dans les médias depuis le retour de son effectif au pays arc-en-ciel après le match-aller à Rabat.

«Le WAC est une équipe capable de marquer à l’extérieur. C’est là l’un des plus grands points forts des Marocains», a-t-il dit, ajoutant que ses protégés feront tout pour éviter d’encaisser un but lors de la rencontre de samedi.

Par ailleurs, les dirigeants du Mamelodi Sundowns ont tout fait pour créer «une ambiance d’intimidation» avant et lors du match, qualifié de «rencontre de la saison» pour le club, qui occupe actuellement le fauteuil de leader de la ABSA Premier League sud-africaine ex-aequo avec Orlando Pirates.

À cette fin, le club offre une entrée gratuite aux supporters arborant les couleurs jaune et bleue du Mamelodi. Pour le reste, les prix des billets ont été fixés à 20 rands (environ 15 dirhams). Des concerts de musique, de chants et de dance sud-africains sont programmés deux heures avant le coup d’envoi du match.

Il convient de souligner que la rencontre aura lieu à 15H00 heure locale (14H00 heure marocaine) à Lucas Moripe, un stade d’une capacité de 30.000 spectateurs situé à Atteridgeville, un township de l’ouest de Pretoria abritant plus de 80.000 habitants.

Au regard des circonstances entourant le match, dans l’entourage des Wydadis on affirme que le groupe agira en commando pour arracher un résultat positif à même de permettre aux représentants du football national de poursuivre leur aventure à la conquête du plus prestigieux trophée continental après la Coupe d’Afrique des Nations.




À lire aussi: