Lancement du Centre de ressources et d’expertise pour l’alphabétisation

L’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) a lancé, vendredi à Rabat, le Centre de ressources et d’expertise pour l’alphabétisation (CREA), une plateforme virtuelle visant à mettre à la disposition de la population cible des modules et des programmes de formation pour la lutte contre l’analphabétisme.




Cette plateforme collaborative virtuelle a deux objectifs essentiels, à savoir la capitalisation sur l’existant en matière d’alphabétisation et la mise à la disposition de tous les acteurs œuvrant dans le domaine de l’alphabétisation, l’ensemble des ressources et des expertises qui ont été développées ou qui le seront plus tard dans le domaine, a indiqué le directeur de l’ANLCA, Mahmoud Abdessamih, lors de la cérémonie de lancement de la plateforme « CREA ».

« L’alphabétisation est une affaire qualitative avant d’être quantitative, ce qui nécessite d’être plus outillé », a relevé M. Abdessamih, notant que ce centre d’expertise, qui englobe l’andragogie, la didactique et la pédagogie ainsi que plusieurs autres disciplines, est au service de la qualité de l’apprentissage. Il a, dans ce sens, appelé à faire en sorte que cette plateforme soit un produit collaboratif, c’est-à-dire « le produit de tout le monde, au service de tout le monde ».

Pour sa part, le responsable du secteur de l’éducation et de la formation au sein du bureau multipays de l’UNESCO à Rabat, Philippe Maalouf, a précisé que « cette plateforme s’inscrit dans le cadre de l’appui technique qu’apporte l’UNESCO au Maroc depuis de longues années en matière d’alphabétisation », notant que le CREA est un des outils mis à la disposition du Royaume, notamment de l’ANLCA, pour lui permettre d’avancer dans le processus de régionalisation de l’alphabétisation.

La plateforme va mettre à la disposition de plusieurs régions des manuels et permettra de répertorier l’expertise aux niveau local, régional et national, afin d’améliorer l’action entreprise dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme de manière globale, a expliqué M. Maalouf, estimant que cet outil est « intéressant » dans le sens où il permet d’échanger des informations et des bonnes pratiques, de certifier les compétences et l’expertise, ainsi que d’appréhender la question de l’alphabétisation d’un point de vue local.

Outre la centralisation de l’information relative aux programmes et à l’expertise existants en matière de lutte contre l’analphabétisme, le CREA a pour objectifs de diffuser l’information pertinente répondant aux besoins de la population cible ou grand public, répondre aux besoins des acteurs œuvrant dans le domaine à travers des formations destinées à renforcer leurs capacités, et permettre aux utilisateurs de partager des informations selon les habilitations accordées.




À lire aussi: