BMW s’approvisionnera désormais en cobalt au Maroc

Le constructeur automobile allemand BMW a décidé de se procurer le cobalt directement des mines du Maroc et d’Australie, dans le cadre d’une campagne de lutte contre le travail des mineurs et la corruption.




Suite à une décision de la Bourse Londonienne du Métal (LME), interdisant l’accès aux marques qui continuent d’utiliser le métal issu de la corruption ou du travail de mineurs, le groupe allemand BMW a décidé de s’approvisionner en cobalt, composante essentielle des batteries des véhicules électriques, directement auprès des mines australiennes et marocaines.

Le nouveau lot de cobalt serait utilisé en 2020 pour les batteries des véhicules électriques de nouvelle génération, a déclaré le responsable des services achats, membre du comité directoire de BMW.

Les plus grands gisements de cobalt au monde se trouvent en République démocratique du Congo, où la matière première est extraite de façon rudimentaire et la chaîne de production n’est pas supervisée. L’année dernière, BMW avait envisagé de lancer un projet pilote, qui permettrait d’améliorer les conditions de travail au sein des mines congolaises.




>> À lire aussi: