(Vidéo) Une femme aurait été « enterrée vivante » à Ben Ahmed

Une trentenaire morte il y a 9 jours a été déterrée mercredi 14 avril par les autorités après que l’un de ses proches a affirmé avoir entendu des bruits provenant de sa tombe.




Neuf jours après qu’une femme a été enterrée au cimetière Sidi Lahcen à Ben Ahmed, des membres de sa famille et du voisinage ont déclaré avoir entendu des cris provenant de sa tombe. Pensant que la femme soit toujours en vie, les autorités, après avoir obtenu l’accord du procureur du roi près la cour d’appel de Settat, ont déterré son corps. Plusieurs personnes présentes criaient au miracle surtout qu’aucune mauvaise odeur ne provenait de la tombe et que son corps n’avait pas commencé à se décomposer.





Les espoirs de la famille se sont évanouis quand, une fois le corps de la défunte transporté à l’hôpital de Ben Ahmed, le docteur a déclaré qu’elle était bel et bien décédée.

Le médecin a expliqué l’absence d’odeurs et de traces de décomposition du corps de la défunte, pourtant enterrée il y a 9 jours, par la foi de la femme arguant que c’était là une preuve que la femme était bonne et pieuse. Des explications surréalistes qui n’ont pas convaincu la famille de la défunte qui ont demandé une autopsie pour déterminer les véritables causes de sa mort et balayer ainsi tout doute qu’elle a été enterrée vivante.

Il est à noter que la défunte est décédée après avoir subi une délicate opération chirurgicale dans une clinique casablancaise, la semaine précédente. Quelques heures après, la famille avait été informée de son décès avant que la clinique ne démente cette nouvelle le lendemain puis annonce une nouvelle fois que son cœur s’était bel et bien arrêté.




>> À lire aussi: