Vers la simplification de la fiscalité pour le contribuable

La fiscalité locale fera l’objet d’une refonte globale, qui visera la mise en place d’un régime fiscal accessible au contribuable, renflouera les caisses des collectivités locales, toujours en manque de ressources.




L’ensemble des professionnels du secteur, administration comprise, conviennent de l’impact de la pression fiscale sur le climat de confiance entre le contribuable et l’administration, et de ses répercussions sur les recettes communales, jugées inférieures à la moyenne des pays à économie équivalente.

Selon Khalid Safir, wali directeur général des collectivités locales au sein du ministère de l’intérieur, cité par l’Économiste, l’objectif premier de la refonte est de simplifier les dispositions fiscales actuelles, et permettre aux collectivités locales de générer des recettes en adéquation avec les besoins croissants de financement.

Plusieurs facteurs ont contribué à cet état des lieux, d’où la nécessité d’une réforme qui devrait, cette fois, faciliter l’adhésion du contribuable, en prenant en considération la multitude de taxes et impôts ainsi que la compétitivité économique.

Rappelons que la quote-part des recettes fiscales locales dans le PIB est de 3.5%, alors que la moyenne enregistrée chez les pays à calibre similaire est de 5% à 6%.




>> À lire aussi: