Le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara

Le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara, a affirmé mardi à Moscou le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, soulignant que le Royaume n’est pas disposé à tenir compte des positions contraires aux Résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.




Dans un entretien accordé à l’Agence de presse russe « Sputnik », le ministre a appelé toutes les parties à « faire preuve de réalisme et d’une volonté réelle afin de parvenir à une solution à cette question ».

Dès le début, le Maroc qui a adopté une position claire concernant ce processus (rencontres sur le Sahara) veut mettre fin à ce conflit régional qui n’a que trop duré, a souligné M. Bourita, ajoutant que si les autres parties avaient une volonté réelle, le Maroc a présenté son initiative d’autonomie.

Le ministre a ajouté que si certaines parties campent sur leurs positions obsolètes, le Royaume propose des solutions et définit sa position, mais il n’est pas disposé à poursuivre les discussions sur des questions non pratiques et non consensuelles.

Concernant la dernière table-ronde de Genève sur le Sahara marocain, le ministre a souligné qu’elle s’inscrit dans le cadre de cette nouvelle voie, faisant état de progrès qui restent toutefois insuffisants, car « ce qui est nécessaire aujourd’hui est que toutes les parties concernées soient animées d’une volonté réelle afin d’avancer vers une solution réaliste, pratique et consensuelle ».




>> À lire aussi: