Khemisset: Un président de commune s’achète une voiture avec les aides du Ramadan

La Cour des compte vient d’envoyer une équipe inspecter les comptes de la commune rurale de Maaziz, dans la région de Khemisset. Plusieurs soupçons de mauvaise gestion des biens publics planent sur le président et les cadres.




Selon Al Akhbar, un magistrat de la Cour des comptes ainsi qu’une inspectrice aurait posé plusieurs questions à plusieurs cadres de la commune rurale Maaziz, de la province de Khémisset, dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. Et ses comptes ont commencé à être vérifiés à la loupe.

Cette inspection, selon la même source, concerne plutôt des dossiers de gestion de carrières dépendantes de la Commune, d’autres de consommation de carburants, et quelques contrats signés par la commune.

Mais dans le lot on trouve également l’achat opéré par la commune de deux tentes, pour un coût de 160.000 dirhams. Alors que cette commune n’a même pas d’ambulance et que les accidents, quand il y en a, sont difficiles à gérer et le sont d’une manière très éloignés des standards minimaux requis.

En outre, le président de la commune aurait annulé des aides du ramadan (celui de 2018) pour pouvoir s’acheter un véhicule, une voiture de service, avec l’argent du contribuable, d’une valeur de 240.000 dirhams. Et toujours pas d’ambulance.




>> À lire aussi: