Brexit : Les conséquences économiques sur le Maroc en cas de « no-deal »

Alors que certains pays africains peuvent se targuer de sortir vainqueurs d’un Brexit sans accord, l’économie marocaine risque de perdre 97.1 millions de dollars, soit 11% de ses exportations vers le Royaume-Uni.




Une étude récente de la CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le commerce et le Développement), citée par l’Économiste, estime que le Maroc accuserait la plus grosse perte sur l’échelle africaine, si le Royaume-Uni quittait l’Union européenne sans accord.

En termes de classement le Maroc se situera après des pays comme l’Équateur, la Suisse, le Cambodge, l’Islande, la Norvège, la Corée du sud, la Turquie, et l’UE. Le Maroc sera donc le huitième perdant en cas d’un « no-deal ». Tandis que l’Afrique du Sud, l’Île Maurice, la Namibie, le Botswana, et les Seychelles profiteraient largement du Brexit sans accord, ajoute l’étude, avec des gains en exportations très significatifs.

Les exportations du Maroc vers le Royaume-Uni sont estimées à 6 milliards de dirhams, plaçant ce dernier parmi les 10 premiers clients du royaume.




>> À lire aussi: