Attentat en Nouvelle-Zélande : Elle meurt de chagrin après l’adieu à son fils

Une dame de 65 ans a succombé à une crise cardiaque, le lendemain de l’enterrement de son fils de 38 ans, victime de la tuerie dans des mosquées de Christchurch.




Saud Abdelfattah Mhaisen Adwan avait fait le voyage depuis le Jordanie pour assister à l’enterrement de son fils, Kamel Darwish, 38 ans, qui est mort alors qu’il se trouvait dans la mosquée Masjid al Noor. Elle n’a pas pu assister à cette cérémonie et le soir elle est allée se coucher après avoir ressenti des douleurs au ventre. Mais le lendemain, elle ne s’est pas réveillée et les médecins pensent qu’elle a été victime d’une crise cardiaque.

« Apparemment, elle est décédée parce qu’elle n’a pas pu supporter la peine et la tristesse d’avoir perdu son fils », a expliqué un proche de cette famille. Le décès de la maman a également été confirmé par l’ambassade de Jordanie en Australie.

Pou rappel, cette attaque a fait 50 morts et plus de 48 blessés dans les deux mosquées de Christchurch. Aucun ressortissant marocain ne se trouvait parmi les victimes, avait confirmé l’ambassade du Maroc en Australie et en Nouvelle Zélande.




>> À lire aussi: