Un rapporteur de l’ONU annule sa visite au Maroc faute de coopération des autorités

Le rapporteur spécial de l’ONU sur l’indépendance des juges et des avocats a annoncé mardi ne pas « être en mesure d’effectuer une visite au Maroc » cette semaine « faute de garanties » du gouvernement de Rabat.




« Il est très regrettable que les suggestions de lieux à visiter et le programme de la visite n’aient pas été pleinement pris en compte par le gouvernement », a affirmé Diego García-Sayán dans un communiqué.

« C’est une condition préalable essentielle à l’exercice du mandat de rapporteur spécial d’être en mesure de déterminer librement ses priorités, y compris les lieux à visiter », a expliqué cet expert indépendant de l’ONU, qui est mandaté par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

García-Sayán devait se rendre au Maroc du 20 au 26 mars pour « examiner l’impact des mesures visant à garantir l’indépendance et l’impartialité du pouvoir judiciaire et des procureurs, ainsi que l’exercice indépendant de la profession d’avocat ».

Les experts indépendants de l’ONU font partie de ce qui est désigné sous le nom des « Procédures Spéciales » du Conseil des droits de l’homme. Ces experts, qui suivent la situation spécifique de certains pays ou des questions thématiques partout dans le monde, travaillent de façon bénévole, mais l’ONU met du personnel, une aide logistique et un service de recherche à leur disposition.




>> À lire aussi: