Fès: un jeune arrêté pour apologie des attaques terroristes en Nouvelle-Zélande

Le service préfectoral de la PJ de Fès a procédé, en coordination étroite avec les services de la DGST, à l’arrestation, samedi matin, d’un apprenti de l’Institut de Technologie appliquée, âgé de 19 ans, pour son implication présumée dans une affaire d’apologie d’actes terroristes via des publications sur les réseaux sociaux.




Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le suspect a posté une publication sur son compte « Facebook » dans laquelle il a fait l’apologie de l’acte terroriste qui a visé vendredi des fidèles dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande.

Dans ce message, cet individu a poussé l’indécence jusqu’à demander la libération de l’auteur de cet acte terroriste, Brenton Tarrant, qui revendiquait un certain «suprémacisme» de la race blanche, à l’encontre de fidèles musulmans, traités de « fils de *** »! Suite à son post scandale, de nombreux internautes indignés ont appelé à son arrestation.

Le mis en cause sera déféré devant le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire, pour enquêter avec lui sur les actes criminels qui lui sont attribués et déterminer leurs tenants et aboutissants, et ce sous la supervision du parquet chargé des affaires du terrorisme, selon le communiqué.

Le jeune homme risque aujourd’hui une peine comprise entre 5 et 15 ans de prison, selon le code pénal pénal, qui a durci il y a quelques années les peines à l’encontre des personnes accusées de terrorisme.




>> À lire aussi: