Le consulat du Maroc à New York, Abdeslam Jaïdi éclaboussé par un scandale

Le consul général du Maroc à New York, Abdeslam Jaïdi ainsi que certains de ses proches, dont son ex-épouse, sont impliqués dans une sordide affaire de fraude sur la délivrance de visas et d’exploitation de travailleurs philippins sur le sol américain.




Le procureur Geoffrey S. Berman a déclaré : “Comme il est allégué, les accusés ont abusé de la procédure d’admission des fonctionnaires consulaires de notre pays afin d’amener des employés de maison dans ce pays pour leur propre gain monétaire et leur mode de vie. De plus, Maria Luisa Estrella Jaidi a exploité ces travailleurs en ne leur offrant pas les protections et les avantages auxquels ils auraient eu droit s’ils avaient été amenés dans ce pays avec les visas appropriés. Les accusations d’aujourd’hui démontrent que la fraude et les abus de ce genre ne seront pas tolérés.”

Les ressortissants Philippins ont quitté leur pays et leur famille pour se rendre à New-York, avec des contrats stipulant qu’ils travailleront dans le consulat du Maroc. Mais ne leur était réservé qu’un travail de chauffeur personnel, aides domestiques, ouvriers agricoles et assistants à leur résidence à Bronxville, New York, ainsi que dans leur ferme à Ancramdale, New York.

Par ailleurs, Abdeslam Jaïdi (non poursuivi dans cette affaire) et son ex-épouse qui étaient mariés entre 1980 et 2016 les payaient beaucoup moins que le salaire minimum exigé par la loi et les obligeaient à travailler plus de 40 heures par semaine Et ils ont enduré ça pendant plus de dix ans… leurs passeports ont été confisqués par le couple.

Les deux principaux accusés dans cette histoire sont l’ex-épouse du diplomate d’origine philippine, Maria Luisa Estrella Jaidi, et son frère, Ramon Singson Estrella. L’ex-épouse a été arrêtée, son frère est toujours en fuite.




>> À lire aussi:




 




%d blogueurs aiment cette page :