Trafic de la nationalité marocaine au profit d’Israéliens: 14 suspects arrêtés

Le procureur du roi près de la cour d’appel de Casablanca a décidé de placer 14 personnes en détention concernant l’enquête sur le trafic de la nationalité marocaine au profit d’Israéliens.




Selon le quotidien Al Akhbar, plusieurs fonctionnaires sont impliquées dans cette affaire. Parmi eux, figurent un ressortissant marocain de confession juive, quatre policiers exerçant à l’aéroport Mohammed V et à la préfecture de police de Casablanca, deux agents d’autorité, un employé du tribunal et un fonctionnaire d’une annexe administrative.

Les mis en cause sont accusés d’avoir permis à des ressortissants israéliens d’obtenir la nationalité marocaine alors qu’ils n’étaient pas d’origine marocaine et encourent de lourdes peines. Ces derniers sont également accusés de faux et d’usage de faux.

Pour rappel, ce réseau était dirigé par un ressortissant marocain de confession juive qui consistait à falsifier les actes de naissance au profit de citoyens portant la nationalité israélienne qui ne sont pas d’origine marocaine, obtenir des attestations falsifiées de non enregistrement à l’Etat civil pour les inclure dans des dossiers de procès judiciaires en réclamant l’autorisation d’enregistrement dans l’état civil, et par la suite obtenir des actes de naissance avec des identités de Marocains de confession juive.

Le principal suspect de ce réseau criminel visait à permettre aux bénéficiaires d’obtenir des passeports marocains, et ce à des fins illégales, en contrepartie de sommes d’argent allant de 5.000 à 7.000 dollars US.




>> À lire aussi: