Dubaï : une danseuse marocaine poursuivie pour blasphème et sextorsion

Poursuivie par un tribunal à Dubaï, une marocaine est accusée d’avoir « insulté Allah », menace et sextorsion à l’encontre de son ex-amant. 




Selon Alyaoum24, la jeune femme, une danseuse de profession, a menacé son ex-amant d’envoyer des photos et vidéos intimes d’eux à son épouse s’il refusait de la dédommager financièrement ou de revenir avec elle après l’avoir quittée.

La jeune femme a demandé 38 000 dollars ainsi que 1200 dollars mensuellement en dédommagement, menaçant de détruire son couple avec des scènes filmées et photographiées les mettant en scène.

L’ex-amant a refusé de quitter sa femme et de répondre à ses exigences matérielles. Ce dernier a porté plainte en donnant comme preuves les enregistrements de discussions qu’il a eu avec la danseuse et qui contiennent des blasphèmes, insultes et des humiliations.

Ils se seraient rencontrés il y a de ça deux ans et se seraient séparés l’année dernière lorsque la Marocaine aurait refusé de changer de métier. Les disputes et le chantage ont alors commencé. La danseuse aurait également entamé des conversations avec l’épouse du mari infidèle et avait dupliqué tous les contacts du généreux khaliji pour sans doute avoir d’autres moyens de pression après avoir joué la carte de « l’épouse » conclut le quotidien.




>> À lire aussi:




 




%d blogueurs aiment cette page :