Le Maroc et la Jordanie, 2 pays « exceptionnels » dans la préservation des constantes

Le président de la chambre des représentants, Habib El Malki, a assuré, lundi à Amman, que le Maroc et la Jordanie sont 2 pays « exceptionnels » dans la préservation des constantes.




S’exprimant lors d’un entretien avec le ministre jordanien des Affaires étrangères et des expatriés, Aymane Safadi, en marge de sa participation au 29è congrès de l’Union parlementaire arabe (UPA) organisé à Amman, M. El Malki a indiqué que les Royaumes de Jordanie et du Maroc sont « deux pays exceptionnels qui se sont distingués et développés, dans la préservation des constantes, en dépit des mutations régionales ».

« Ce caractère exceptionnel, a-t-il poursuivi, est lié à l’attachement des deux royaumes à leurs constantes immuables, malgré les différentes conjonctures », a fait savoir M. El Malki lors de cette rencontre qui s’est tenue en présence de l’ambassadeur du Maroc en Jordanie, Mohamed Sitri.

Le président de la chambre des représentants a fait part, à cette occasion, de sa satisfaction du niveau des relations bilatérales, qui sont le prolongement de la solidité des liens entre les deux Souverains, ce qui traduit, a-t-il dit, la cohérence des positions des deux pays sur plusieurs questions, notamment celles relatives aux valeurs de paix, ou à l’action arabe commune.

S’agissant de la situation dans le monde arabe, M. El Malki a noté que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, n’a eu de cesse de plaider pour un traitement inter-arabe des questions régionales, dans le cadre d’une confiance réciproque, « seule voie pour bien défendre les différentes questions régionales, à leur tête la cause palestinienne ».

Sur un autre registre, M. El Malki a appelé à hisser le niveau des relations économiques et des échanges commerciaux entre les deux pays pour qu’ils soient au diapason des excellentes relations politiques entre Rabat et Amman, invitant dans ce sens à une réflexion pour le lancement d’une ligne maritime directe entre la ville jordanienne d’Aqaba et le port Tanger-Med, à l’image de la ligne aérienne qui sera inaugurée incessamment entre Casablanca et Amman.

De son côté, le ministre jordanien des Affaires étrangères a magnifié l’expérience parlementaire marocaine distinguée, dans le cadre de la transition démocratique, « un modèle à suivre » selon M. Safadi, qui a ajouté que les relations entre les deux Royaumes dépassent le stade de l’amitié pour atteindre une véritable fraternité, qui se manifeste lors des différentes questions régionales et internationales.

« Le Souverain Abdallah II ne cesse de donner ses instructions pour une action commune aux côtés de nos frères marocains », a-t-il relevé, appelant à renforcer la coopération commerciale et économique entre les deux pays.

Les travaux du 29è congrès de l’UPA s’étaient tenus samedi et dimanche avec la participation de 17 présidents de parlements arabes.

Le Maroc a été représenté à ce congrès placé sous le thème « Al Qods, capitale éternelle de l’Etat de Palestine », par une délégation conduite par M. El Malki.




À lire aussi: