Textile: Le Portugal et le Maroc déterminés à consolider leur coopération

Une importante délégation d’industriels marocains, présidée par l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Othmane Bahnini, a tenu, mercredi à Porto (à 310 km au nord de Lisbonne), avec leurs homologues portugais, une réunion au cours de laquelle l’accent a été mis sur la nécessité de consolider davantage la coopération bilatérale dans le domaine du textile.




La délégation marocaine comprend un directeur du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, les responsables de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), et des chefs d’entreprises.

Lors d’une allocution d’ouverture, le président de l’Association du textile et vêtements du Portugal (ATP), Paulo Melo, a rappelé l’importance du secteur textile au Portugal, exprimant la volonté de son pays de renforcer la coopération avec son voisin le Maroc.

La visite de la délégation marocaine à Porto va contribuer sans nul doute à la réalisation de cet objectif, a-t-il assuré, notant que malgré les difficultés qui peuvent surgir, il sera facile de relever les défis ensemble, en saisissant et en valorisant les multiples opportunités de ce secteur.

Il a, par ailleurs, souligné l’impératif de maintenir une base industrielle de coopération permanente.

Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne a affirmé que cette rencontre s’assigne 3 principaux objectifs, à savoir la promotion du secteur textile au Maroc, établir des partenariats entre les opérateurs marocains et portugais et s’enquérir du fonctionnement du Centre technologique des industries textiles et de vêtements du Portugal (CITEVE).

Le CITEVE, a-t-il expliqué, est un organe important en matière de recherche qui a permis au Portugal la réalisation d’un bond qualitatif et la renaissance du secteur du textile dans ce pays.

Cette réunion, qui va créer une nouvelle dynamique entre les opérateurs des deux pays, confirme l’intérêt grandissant accordé à la coopération avec le Portugal en matière de textile, a-t-il ajouté, mettant l’accent sur la complémentarité entre le Maroc et le Portugal dans ce domaine.

Le diplomate a, par ailleurs, rappelé, la stratégie adoptée par le Maroc pour drainer les investissements étrangers, soulignant la ferme volonté gouvernementale de renforcer encore plus la coopération dans le domaine du textile.

M. Bahnini n’a pas manqué de rappeler l’importance du forum économique Maroc-Portugal organisé en novembre dernier à Lisbonne, au cours duquel le secteur du textile a été mis à l’honneur, et au cours duquel la décision de créer un groupe d’impulsion sectoriel a été actée.

De son côté, le directeur des industries du textile et du cuir au ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Taha Ghazi, a indiqué que le textile constitue un secteur important pour l’économie nationale, de par sa contribution aux agrégats économiques nationaux (emploi, export…).

Le secteur bénéficie d’une stratégie nationale claire avec des objectifs chiffrés dans le cadre du plan d’accélération industrielle, a-t-il ajouté, relevant qu’il bénéficie d’un appui institutionnel et financier important de la part du gouvernement marocain.




« C’est dans ce cadre que s’inscrit le partenariat maroco-portugais dans le domaine du textile qui a été confirmé par celui établi entre l’AMITH et l’ATP », pour la mise en place d’un écosystème économique permettant une meilleure complémentarité entre les entreprises du secteur en vue d’adresser ensemble les marchés stratégiques pour les deux pays.

Ce partenariat parrainé par le ministère de tutelle porte un projet ambitieux pour la mise en place au Maroc d’une structure représentative du CITEVE, a-t-il fait savoir, expliquant que ce centre a permis à l’industrie textile portugaise de gagner en productivité, valeur ajoutée et technologie, « c’est véritablement le moteur de l’industrie textile portugaise ».

Ce projet est actuellement dans sa phase finale d’étude et de discussion entre le ministère, l’AMITH et le CITEVE, a poursuivi M. Ghazi, affirmant que la convention de partenariat relative à ce projet sera signée entre les différentes parties prenantes incessamment.

Un exposé de l’ATP, présenté à cette occasion, portant sur l’industrie textile et habillement au Portugal, révèle que le chiffre d’affaires de cette industrie s’élevait à 7,6 milliards d’euros en 2018, avec une production de 7,5 milliards d’euros et l’emploi direct de quelque 138 mille personnes basés en grande partie au nord du pays.

Les importations se montent à 4.307 millions d’euros, les exportations à 5.314 millions d’euros et la balance commerciale à 1.007 millions d’euros, impliquant 12.102 entreprises.

L’industrie textile et habillement au Portugal représente 10 pc des exportations totales du pays en termes de biens, 20 pc d’emploi de l’industrie transformatrice, 9 pc du chiffre d’affaires de l’industrie transformatrice et autant de la production de l’industrie transformatrice.

Les principaux clients en 2018 étaient l’Espagne (32 pc), la France (12 pc), l’Allemagne (8 pc), le Royaume-Uni (8 pc), l’Italie (6 pc) et les Etats-Unis (6 pc), alors que les principaux fournisseurs étaient l’Espagne (36 pc), l’Italie (11 pc) la Chine (7 pc), l’Allemagne (7 pc) la France (7 pc) et l’Inde (6 pc).

Quant aux exportations portugaises vers le Maroc, elles sont passées de 24.715.448 en 2017 euros à 27.510.683 euros en 2018, enregistrant une hausse de 11 pc, alors que les importations portugaises provenant du Maroc, elles sont passées de 990.891 euros à 1.189.604 euros, enregistrant une hausse de 20 pc.

Les principaux produits exportés vers le Maroc en 2018 étaient les non tissés, les câbles de filaments synthétiques, le linge de lit, de table, de toilette et de cuisine, les tissus de fibres synthétiques et les fils de coton.




Pour ce qui est des principaux produits importés du Maroc, ils concernaient des T-shirts, des costumes, vestons, pantalons, chemises et chemisettes pour hommes, des ensembles, des robes, des jupes et des pantalons pour femmes, ainsi que des survêtements de sport.

Par la suite, la délégation marocaine a visité le Centre de nanotechnologie et matériels techniques (CENTI) relevant du CITEVE, et ses différents laboratoires où sont réalisés des tests sur les tissus et leur capacité de résister aux changements climatiques, soleil, pluie, humidité, feu et chaleur.

Ces laboratoires, des espaces de prototypage, contribuent au développement de la recherche dans le domaine du textile, et permettent de vérifier l’état du confort des pièces à différents degrés de température.

M. Bahnini a également visité, en compagnie des délégations marocaine et portugaise, le salon spécialisé textile « Modtissimo », mis en place à l’aéroport de Porto, auquel participent les sociétés représentant toutes les composantes de la filière textile.

>> À lire aussi: