Venezuela : Quand Pompeo menace Maduro, un sénateur américain publie une photo de Kadhafi ensanglanté

Les pressions américaine s’intensifient à l’encontre de Nicolas Maduro. Selon le chef de la diplomatie américaine, « ses jours seraient comptés ». Dans la même journée, le sénateur américain Marco Rubio a posté deux photos de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, faisant ainsi peser une menace sur le président vénézuélien.




Le sort de Nicolas Maduro est devenu une préoccupation majeure pour Washington, qui ne le reconnaît plus en tant que chef de l’Etat vénézuélien depuis que l’opposant Juan Guaido s’est autoproclamé président par intérim, le 23 janvier 2019.

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo a affirmé être certain que « grâce aux Vénézuéliens, les jours de Maduro [étaient] comptés ». Interrogé sur le scénario d’un recours à la force par l’armée américaine, Mike Pompeo a, à l’instar des précédentes déclarations de Donald Trump, refusé de l’exclure. « Nous avons dit que toutes les options étaient sur la table », a-t-il commenté à l’antenne de la chaîne Fox News. « Nous ferons ce qu’il faut pour […] que la démocratie règne et qu’un avenir meilleur se dégage pour les Vénézuéliens », a-t-il ajouté.

Dans la foulée, un tweet publié par le sénateur républicain Marco Rubio, connu pour être une voix influente à Washington sur la politique du Venezuela et un fervent critique de Maduro, contenant une photo du lynchage de l’ancien président libyen Mouammar Kadhafi, a suscité un afflux de réactions sur Twitter.



Ce 25 février, l’opposant vénézuélien Juan Guaido et ses alliés du groupe de Lima, ainsi que le vice-président des Etats-Unis Mike Pence, se réunissent à Bogota, en Colombie, afin de définir des mesures pour contraindre Nicolas Maduro à quitter le pouvoir.




>> À lire aussi: