Enrico Macias: AMDH saisit la HACA suite à la diffusion d’un reportage par 2M

Dans une lettre ouverte à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), l’Association marocaine des droits humains (AMDH) avertit, lundi dernier, sur «un traitement médiatique non équilibré» de la chaîne télévisée 2M, à propos du concert d’Enrico Macias au Mégarama de Casablanca.




Plusieurs dizaines de militants pro-Palestiniens et antisionistes, ont manifesté le 14 février dernier devant le Mégarama de Casablanca où le chanteur franco-algérien Enrico Macias a livré un concert. Les militants ont dénoncé la présence au Maroc de l’artiste qui selon eux «soutient le sionisme et la Magav, branche de l’armée israélienne ».

Dans la soirée du 25 Février, l’AMDH a écrit une lettre ouverte à la Présidente de la HACA, Latifa Akharbach, pour dénoncer le reportage réalisé et diffusé par 2M lors du journal télévisé.

«L’accent a été mis sur le fait que l’événement n’a pas été impacté par les appels au boycott, eu égard aux positions d’Enrico Macias favorables à l’entité sioniste, à l’armée israélienne et à ses gardes-frontière, connus pour leurs crimes contre le peuple palestinien (…) Ce qui est plus étonnant, c’est la tentative implicite de contrer les appels au boycott en mettant en avant l’importance de distinguer ce que fait Enrico Macias en tant qu’artiste de ses positions politiques (…) Ce traitement occulte des faits à travers une couverture qui rationalise la normalisation avec l’entité sioniste» peut-on lire dans le communiqué.

L’association a tenu à souligner le « manque d’objectivité de 2M », qui n’a pas donné de l’importance à l’appel au boycott du concert, mais a au contraire manifesté un « soutien incompréhensible» au chanteur.

Dans sa lettre, l’AMDH a tenu à « mettre en garde Mme Akharbach » contre le phénomène de «normalisation avec l’entité sioniste, devenu de plus en plus fréquent dans certains médias audiovisuels ».





>> À lire aussi: