Dégradation sur la RN2 reliant Ouezzane à Chefchaouen : une expertise lancée

Le ministère de l’Équipement et du transport va mener une inspection au sujet des dégradations sur un tronçon de la RN2 reliant Chefchaouen et Tétouan.




Une inspection sera menée afin de déterminer les responsabilités au sujet des dégradations constatées sur le tronçon routier entre Dar Aqoba et Chefchaouen de la Route nationale 2 (RN2), a annoncé jeudi le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Cette démarche a été décidée suite à la visite de terrain effectuée le 18 janvier par le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de dédoublement de la route nationale 2 (RN2) reliant les villes de Chefchaouen et Tétouan sur une longueur de 55 km.

Au cours de cette visite, M. Amara a chargé le Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE) de procéder à une expertise technique profonde du tronçon routier entre Dar Aqoba et Chefchaouen, achevé récemment mais qui a présenté des dégradations juste quelque temps après son ouverture à la circulation, indique un communiqué du ministère. »Les observations et les conclusions de cette expertise ont fait l’objet d’un rapport qui a été présenté par le Directeur général du LPEE, lors d’une réunion tenue le 19 février, sous la présidence du ministre », ajoute-t-on de même source.

Lors de cette réunion, le ministre a donné ses instructions à l’Inspecteur général du ministère pour mener une inspection afin de déterminer les responsabilités entre toutes les parties prenantes, impliquées dans la réalisation du projet durant toutes ses étapes, en l’occurrence les bureaux d’études, les laboratoires, les bureaux de contrôle technique, les services régionaux, provinciaux et centraux du ministère, ainsi que l’entreprise adjudicataire du marché des travaux.




>> À lire aussi: