Meknès: l’enseignante accusée de bigamie arrêtée

Par ordre du procureur du roi du tribunal de première instance de Meknès, les services de police ont interpellé, dimanche, une enseignante de la ville accusée d’être marié à deux hommes.




Selon le quotidien Assabah, l’enseignante mariée à deux hommes, a été arrêtée suite à une plainte déposée par son premier mari. Cette dernière a comparu lundi dernier devant le procureur.

L’affaire a éclaté lorsque le premier époux est sorti de prison, après avoir purgé une peine de six ans. A sa sortie de prison, sa femme lui a présenté une demande de divorce avant de se rendre compte qu’elle s’est en réalité mariée avec un deuxième époux, capitaine dans l’armée, avec qui elle a eu un enfant d’un an.

L’enseignante est également accusée d’avoir produit de faux certificats pour pouvoir s’unir avec  son second mari. Ce qui est étonnant, car la mise en cause aurait simplement pu demander le divorce, elle aurait pu facilement l’obtenir.

Quant au second époux, le capitaine de l’armée a déclaré, devant le procureur du roi, ne pas avoir été mis au courant de la situation. Une déclaration remise en question par la presse arabophone puisqu’en tant que militaire, comment ce dernier n’aurait pas pu être mis au courant alors que pour contracter un mariage, tout militaire fait au préalable l’objet d’une enquête minutieuse lui ainsi que sa future épouse.




>> À lire aussi: