Le Salon international de l’édition et du livre, une célébration de la pensée et du savoir

Dès les premières heures du matin, le 25ème Salon international de l’édition et du livre (SIEL) ouvre ses portes à un public nombreux et de tous les âges, venu prendre part à une expérience inédite, une célébration festive de la pensée et du savoir.




Véritable champ de lumières et de couleurs et plaisant lieu de pèlerinage pour les amoureux de la lecture, cette manifestation culturelle est devenue un rendez-vous incontournable de l’agenda culturel international dont le succès ne cesse de se confirmer d’édition en édition.

« La lecture jette sur la vie une lumière », telle est la devise de ce salon qui fête le livre sous toutes ses facettes. On parle souvent d’une crise de la lecture, notamment chez les jeunes, mais ce n’est pas ce que l’on ressent dans les ruelles de ce Salon. L’affluence importante que connait le SIEL démontre que le livre au Maroc aura encore une place et la lecture semble reprendre ses souffles, ne serait-ce que durant ce rendez-vous phare de l’agenda culturelle, un des fronts parmi d’autres de la bataille contre l’invasion des nouvelles technologies.

Le SIEL ne se veut pas uniquement un endroit d’exposition ou de vente mais aussi et surtout une plateforme de débat et de réflexion. Il y a un peu de tout: des séminaires, des rencontres-débats, des tables rondes et des face à face entre des auteurs et le public, le tout dans le cadre d’une animation culturelle quotidienne.

L’édition 2019 connait la participation de plus 350 écrivains, poètes, chercheurs, économistes et politiciens des quatre coins du monde, qui illuminent avec leurs contributions intellectuelles les différents espaces de ce salon international.

Par ailleurs, la forte présence de plusieurs départements ministériels et instituons constitutionnelles se fait également remarquer. Les institutionnels contribuent en effet à enrichir le débat autour des questions aussi importantes que la migration, les droits de l’homme et la justice, entre autres. Le SIEL n’a oublié personne, il a réservé une programmation riche et diversifiée alliant savoir et divertissement aux petits visiteurs. Accompagnés de leurs parents ou de leurs enseignants dans le cadre des visites scolaires, ces enfants, incarnent l’espoir de voir naître une postérité arabe cultivée et passionnée de la lecture.

Cette manifestation culturelle est aussi d’une grande utilité en ce qu’elle contribue au développement du secteur de l’édition au Maroc et à la promotion du riche patrimoine culturel écrit du Royaume.

Ce Salon se distingue aussi par son ouverture sur le monde en accueillant plus de 700 exposants de 40 pays différents, une occasion pour rapprocher le public marocain des publications de toutes les époques et de tous les horizons.

Le choix de l’Espagne comme invitée d’honneur s’inscrit dans cette logique qui permet de consolider la connaissance et la présence de la littérature espagnole au Maroc et de renforcer les liens et le dialogue culturel bilatéral, à la faveur d’un vaste programme d’activités réunissant plusieurs auteurs et personnalités espagnols.




À lire aussi: