Casablanca-Settat: 146 écoles labellisées « Pavillon Vert »

La région de Casablanca-Settat compte, jusqu’à présent, 500 écoles adhérant au programme phare d’éducation au développement durable « Eco-Ecoles », initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, dont 146 sont labellisées « Pavillon Vert ».




L’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF/casablanca-Settat) précise, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, que 30 parmi ces écoles ont obtenu le certificat d’argent, alors que 21 autres ont obtenu le certificat de bronze.

Selon la même source, l’Académie œuvre depuis son adhésion à ce programme avec 14 établissement en 2009, à renforcer sa participation via un encadrement de proximité, à travers des sessions de formation régionales et provinciales et le renforcement de réseautage et l’échange des expériences.

L’Académie a également met l’accent sur le renforcement de ce programme dans les provinces à travers des ateliers pratiques pour échanger les expertises et valoriser les expériences réussies dans la région, ajoutant que le programme éco-écoles figure parmi les plus distingués dans la région, car il contribue à ancrer les principes du développement durable, basés sur la protection des ressources naturelles.

Dans le cadre de la dynamisation du partenariat entre le ministère de tutelle et la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, l’Académie régionale œuvre à la dynamisation des programmes éducatifs communs dont les éco-écoles, la formation des jeunes journalistes pour l’environnement, le programme du Littoral, indique le communiqué, soulignant que ces programmes jouissent d’un intérêt particulier dans la plan d’action de l’AREF dans le domaine de l’éducation écologique et le développement durable.

Lancé en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le programme « Eco-Ecoles » a pour objectif d’inculquer aux écoliers les notions de développement durable, ainsi que des comportements et modes de vie respectueux de l’environnement. Il permet aux écoliers ainsi qu’aux différents acteurs de l’établissement scolaire de construire un projet environnemental concret sur le lieu de vie qu’ils partagent.




À lire aussi: