Melilla veut (encore) interdire l’importation de moutons marocains

Les autorités de la ville de Melilla envisagent cette année encore d’interdire l’importation de bovins en provenance du Maroc à cause des cas de fièvre aphteuse qui ont été signalés dans le pays. L’année passée, une telle décision avait déjà été prise à l’occasion de la fête de l’Aïd Al Adha.




Dans une déclaration à la presse, le responsable de la Santé de la ville a ainsi affirmé qu’une décision pourrait être prise prochainement pour interdire l’importation de quelque 6.000 bovins destinés aux familles musulmanes de la ville de Melilla. Ce dernier a aussi rappelé que depuis le 10 janvier 2019, les autorités sanitaires marocaines ont signalé plusieurs cas de fièvre aphteuse dans le nord du pays, notamment à Tanger, à Al Hoceima et à Tétouan, une première depuis 4 ans.

Le responsable a aussi expliqué que la circulaire de 2015 réglementant l’importation de bovins à cause de la fièvre aphteuse est toujours en vigueur aujourd’hui, interdisant à toutes la familles musulmanes de la ville d’importer des bovins du Maroc depuis maintenant 3 ans.

Par ailleurs, les autorités locales pourraient aussi prendre d’autres mesures pour éviter que cette maladie puisse toucher les bovins de la ville de Melilla, fait valoir encore le responsable politique.




À lire aussi: