Rabat: Entretiens maroco-croates pour raffermir les relations de coopération

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani s’est entretenu, vendredi à Rabat, avec la Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères croate, Marija Pejčinović Burić des moyens de donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération entre les deux pays.




Lors de cette entrevue, les deux parties ont mis en avant la qualité des relations d’amitié entre le Royaume du Maroc et la République de Croatie et les liens culturels et historiques liant les deux peuples, relevant qu’aux côtés du positionnement géographique et des potentialités économiques existantes, ces facteurs sont à même de raffermir la coopération bilatérale dans les différents domaines et d’accroitre le volume des échanges commerciaux entre les deux pays.

Selon un communiqué du département du Chef du gouvernement, M. El Otamni et Mme Pejčinović Burić ont précisé que les deux pays vont signer, à l’occasion de la visite de travail dans le Royaume de la responsable croate, plusieurs conventions de coopération couvrant des secteurs vitaux comme la santé, le tourisme, la formation et la défense. Ces conventions, fait observer la source, jetteront les fondements d’une nouvelle étape de la coopération maroco-croate.

La présence de représentants du secteur privé parmi la délégation accompagnant la ministre croate des Affaires étrangères permettra d’explorer les possibilités importantes d’investissement et de partenariat qu’offre l’économie nationale dans nombre de secteurs prometteurs, dont l’industrie automobile, l’aéronautique, les énergies renouvelables ainsi que les secteurs où le Royaume a réalisé un progrès notable, a fait remarquer M. El Otmani cité dans le communiqué.

Lors de cette entrevue qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Croatie à Rabat, les deux responsables ont abordé une série de questions régionales et internationales d’intérêt commun, particulièrement la problématique de l’immigration et l’approche humanitaire et de développement mise en place pour la résoudre dans le cadre d’une coopération internationale, ainsi que la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme et les moyens de se prémunir de leurs dangers, conclut le communiqué.




À lire aussi:







%d blogueurs aiment cette page :