Le Maroc rappelle son ambassadeur à Riyad – MÀJ

DÉMENTI

Le Maroc vient de rappeler son ambassadeur à Riyad rapporte l’agence Associated Press. Une information confirmé par l’ambassadeur du roi en Arabie saoudite, Mustapha Mansouri qui a été rappelé pour consultation par le ministère des Affaires étrangères.

DÉMENTI





Selon le The Washington Post, le Maroc a décidé de se retirer de la coalition arabe au Yémen. Dans une dépêche, le média cite « deux responsables du gouvernement » marocain, qui précise que « le Maroc ne participait plus aux interventions militaires ni aux réunions ministérielles au sein de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite », sans donner plus de détails.

Dans une récente interview à Al Jazeera, Nasser Bourita avait déjà officiellement confirmé le gel de la participation marocaine aux opérations militaires au Yémen et son absence de deux réunions de la coalition expliquant qu’il y a d’autres manières de coopérer notamment en apportant une aide humanitaire au Yémen.

« Nous restons dans la coalition, mais notre engagement a évolué (…) le Maroc a des préoccupations humanitaires fortes, c’est la pire catastrophe humanitaire au monde », explique Bourita.

Depuis que le prince héritier Mohammed ben Salmane a pris les commandes à Riyad, le Maroc a pris ses distances. Par ailleurs, dans l’interview remarquée à Al Jazeera, Bourita avait sous entendu que le Maroc n’avait pas « pu » recevoir « MbS », le prince Héritier saoudien au cours de la tournée de ce dernier dans la région au mois de décembre dernier.

Suite à cette interview, la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya avait diffusé un documentaire sur le Sahara, affirmant que le Maroc avait « envahi le Sahara après le départ des colonisateurs espagnols en 1975 ». 

Pour rattraper le coup, jeudi 7 février, le quotidien AlRiyadh connu pour sa proximité avec les autorités du royaume wahhabite vient de publier un article en faveur du Maroc, reflétant la position du Royaume concernant le « Sahara marocain » et les réussites que la diplomatie marocaine a engrangées. L’article rend hommage à la nouvelle diplomatie menée par le Roi Mohammed VI sur le dossier du Sahara.

Reste à savoir si l’article d’Al Riyadh suffira à aplanir les tensions entre le Maroc et l’Arabie saoudite, notamment après le fameux reportage d’Al Arabiya de la semaine dernière. 




>> À lire aussi: