Fichage ethnique et religieux dans un hôtel partenaire de Disneyland Paris

Une assistante du Vienna House Magic Circus, l’un des hôtels partenaire du groupe Disney, aurait participé à une campagne de fichage ethnique et religieux de ses employés indique le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).




Une assistante de l’hôtel aurait dressé une liste des employés supposés faire la prière musulmane pendant leur temps de pause sur leur lieu de travail, sur demande de la direction de l’établissement.

Une politique de délation humiliante. Mais pas seulement, car la suite des événements va également souligner une islamophobie et de la négrophobie affirme le CCIF, dans un communiqué.

En effet, l’une des personnes fichées explique avoir pris connaissance d’une liste recensant des membres de l’équipe allant de l’équipier (employé room-service Ndlr) à l’assistante de la gouvernante générale.

Leur point commun: ils ont des noms à consonance africaine ou arabe. L’une des personnes fichées a fait parvenir une copie du mail envoyé à la direction par l’assistante de la gouvernante au CCIF.




Dans le mail, ayant pour objet “prière”, l’expéditrice répond à la direction générale en l’informant du nombre et de la durée supposée des prières quotidiennes. Elle y dresse la liste des noms de personnes également soupçonnées de pratiquer leur religion.

Choqués d’avoir été fichés de surcroît sans preuve, les employés ont saisi le CCIF. Certains expliquent que même s’ils prient, ils le font chez eux et non sur leur lieu de travail. D’autres pensent avoir été fichés car supposés musulmans de par leur nom à consonance africaine et/ou arabe/maghrébin.




>> À lire aussi: