Le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine ne profite à aucun des 2 protagonistes

Les Etats-Unis et la Chine vont tous les deux être les grands perdants de leur guerre commerciale, a souligné lundi la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), notant que plus de 80% de la valeur des exportations affectées par les tarifs respectifs devraient être récupérés par des sociétés d’autres pays.




Selon des estimations dévoilées à Genève par la CNUCED, plus de 80% des 250 milliards de dollars d’exportations chinoises victimes des tarifs américains bénéficieront à des concurrents d’autres pays, tandis que 12% seront conservées par les sociétés chinoises et que seuls 6% seront absorbés par des entreprises américaines.

À l’inverse, environ 85% de la valeur des exportations américaines ciblées par les tarifs chinois basculeront vers des entreprises d’autres pays. Les entreprises américaines ne sécuriseront que moins de 10% de cette valeur et leurs homologues chinoises ne récupéreront qu’environ 5% de cette enveloppe, indique la même source.

Dans une étude publiée à Genève sur « les Guerres commerciales: perdants et gagnants », la CNUCED relève que les taxes imposées «ne sont pas très efficaces pour protéger les entreprises» du pays qui les applique. En revanche, elles limitent le commerce des sociétés de l’Etat qu’elles ciblent, a affirmé la directrice du commerce international CNUCED, Pamela Coke-Hamilton.

D’après le rapport de la CNUCED, les résultats sont cohérents dans différentes branches, et des machines aux produits chimiques. Autre indicateur, les exportations européennes devraient s’apprécier d’environ 70 milliards de dollars. Le Japon, le Mexique et le Canada devraient également augmenter leur volume, mais largement moins.

Des effets importants par rapport à la taille des exportations sont attendus pour l’Australie, le Brésil, l’Inde, les Philippines, le Pakistan et le Vietnam. Pour autant, les apports ne sont pas entièrement positifs.

L’incertitude sur l’étendue et la durée des taxes imposées dissuadent les producteurs de certains de ces pays d’investir massivement parce qu’ils pourraient faire face à des conséquences si les tarifs sont révoqués, poursuit la CNUCED.

Plus largement, la guerre des tarifs pourrait avoir des conséquences importantes sur une économie mondiale encore fragile, un scenario qui pourrait affecter tous les pays, en raison des prix des marchandises ou de l’impact sur les marchés financiers. Les pays en développement pourraient notamment subir ces désagréments et une généralisation de la guerre commerciale, ajoute le rapport.




À lire aussi: