Réunion à Bruxelles du Bureau de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie avec la participation du Maroc

Une réunion du Bureau de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) en prévision de la prochaine session de l’assemblée, prévue en juillet prochain à Abidjan, a eu lieu, jeudi et vendredi à Bruxelles, avec la participation du Maroc.




Le Parlement marocain qui assure la vice-présidence du bureau de l’APF, était représenté lors de cette réunion par le deuxième vice-président de la Chambre des représentants, Rachid El Abdi.

La réunion a été consacrée à l’examen notamment du projet de cadre stratégique 2019-2022 articulé autour de quatre axes : le renforcement de la francophonie, le développement durable et global, la paix et les libertés, la lutte contre le terrorisme et la situation au Sahel, ainsi que la structuration de l’APF.

Dans une déclaration à la MAP, M.El Abdi a souligné la pertinence des sujets abordés lors de cette réunion et qui concernent directement l’espace francophone, notamment ceux ayant trait aux questions de la jeunesse et de la femme, à la lutte contre le terrorisme, à la migration et à l’utilisation des technologies numériques.

La contribution du Maroc lors cette rencontre a focalisé notamment sur les flux migratoires entre les pays africains et entre ceux-ci et l’Europe, a-t-il indiqué, mettant en exergue la vision du Royaume pour limiter ces flux en Afrique en encourageant la sédentarisation des populations dans leur pays d’origine à travers le soutien à la stabilité, la lutte contre les changements climatiques et la promotion de l’investissement.

Il a souligné dans ce contexte l’importance de l’expérience cumulée dans le domaine de la gestion de la migration et la régularisation des migrants établis au Maroc.

Lors de cette réunion, il a aussi été question d’examiner les moyens de renforcer la francophonie d’autant plus que le Maroc jouit d’un statut avancé dans l’espace francophone au vu des relations solides le liant avec plusieurs pays de cet espace.

Ont pris part à cette réunion des délégations parlementaires représentant, en plus du Maroc, le Canada, le Cambodge, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la France, le Gabon, Laos, le Luxembourg, Madagascar, le Mali, le Sénégal, la Suisse et le Tchad.




À lire aussi: