Quand l’Iran tente de manipuler l’opinion marocaine…

Le Maroc fait bien partie des cibles des autorités iraniennes qui n’ont pas hésité à créer des pages Facebook en arabe pour tenter de manipuler l’opinion des Marocains sur plusieurs questions politiques et sociales.




La révélation a été faite hier par le réseau social Facebook qui affirme que plusieurs pays ont été ciblés par la propagande iranienne. En plus du Maroc, l’Iran a visé l’Afghanistan, l’Albanie, l’Algérie, le Bahrein, l’Egypte, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, l’Iraq, « Israël », la Libye, le Mexique, le Pakistan, le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Serbie, l’Afrique du Sud, l’Espagne, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, les Etats-Unis et le Yemen.

Le réseau social de Mark Zuckerberg a annoncé hier la suppression de 783 pages, groupes et comptes qui reproduisaient la position officielle de l’Iran sur des sujets sensibles, notamment le conflit israélo-palestinien, indique Facebook, reconnaissant toutefois qu’il n’est pas en mesure d’affirmer directement qui est derrière.

Depuis les élections présidentielles en Etats-Unis qui ont vu l’élection de Donald Trump, Facebook a renforcé ses équipes en vue supprimer de sa plateforme les messages ou les comportements suspects.




À lire aussi: