Trois terroristes américains condamnés pour avoir planifiés une attaque contre la communauté musulmane de New York

Quatre jeunes âgés de 16 à 20 ans ont été arrêtés dans le nord de l’Etat de New York et sont accusés d’avoir préparé une attaque à la bombe contre la communauté musulmane d’Islamberg, dans le Delaware régulièrement ciblée par des sites extrémistes, a confirmé mercredi la police locale.




La police de la petite ville de Greece, près de la frontière canadienne, a récupéré trois engins explosifs et 23 armes essentiellement des fusils de chasse aux domiciles des jeunes arrêtés, selon son porte-parole, Jared Rene.

Les jeunes sont accusés d’avoir planifié des semaines durant « une attaque potentiellement meurtrière » contre Islamberg, installée depuis 1980 dans la région de Binghamton, à plusieurs heures de route de Greece, a confirmé M. Rene.

Les raisons pour lesquelles ils ciblaient Islamberg restent à préciser, a indiqué le policier.

Mais cette communauté de quelque 200 personnes, y compris des enfants, gérée par l’organisation « Muslims of America », a condamné un « possible massacre de notre communauté », et évoqué « la panique et le malaise » qui se sont emparés de ses membres.

« Il est plus que tragique que notre pays continue à alimenter l’Islamophobie, la haine et l’intolérance religieuse », a indiqué Muslims of America sur son site internet.

L’organisation, tout comme la police de Greece, a néanmoins salué le lycéen qui a donné l’alerte et permis de déjouer l’attaque. Ce lycéen, dont le nom n’a pas été précisé, avait en effet alerté vendredi la sécurité de l’établissement après avoir entendu d’autres élèves évoquer à la cantine le « prochain tireur » lycéen, selon M. Rene.

Après l’enquête de la police, il s’est avéré que c’était la communauté d’Islamberg qui était visée.

Un projet d’attaque contre Islamberg avait déjà été déjoué en 2015, a souligné Muslims of America dans son communiqué. Son auteur a été condamné en 2017 à 20 ans de prison.

La même année, le site extrémiste « InfoWars » avait qualifié Islamberg de « foyer terroriste ». Et une association de motards, « American Bikers United Against Jihad », a organisé trois fois des traversées de cette enclave isolée.

Les trois garçons majeurs arrêtés ont été identifiés comme Brian Colaneri, 20 ans, Andrew Crysel, 18 ans, et Vincent Vetromile, 19 ans, et inculpés pour possession d’explosifs.

Ces trois terroristes, dont l’islamophobie était à ce point décomplexée qu’ils avaient dévoilé sur Facebook les préparatifs de leur attaque meurtrière, ont été condamnés vendredi dernier à 25 ans de prison ferme. Un verdict sans appel que la communauté musulmane a accueilli avec un immense soulagement et une confiance renouvelée dans la justice américaine.

« La sentence d’aujourd’hui est une victoire importante contre les crimes haineux et le terrorisme de l’intérieur », s’est félicité le procureur général Matthew Whitaker dans un communiqué officiel, mentionné par CNN.




>> À lire aussi: