Le Maroc refuse de rapatrier un criminel Belgo-Marocain

La Belgique n’est pas parvenue à expulser le criminel Mustapha Bali, car le Maroc, son pays d’origine, refuse de lui délivrer les documents nécessaires, rapporte Belga, ce lundi.




Comme la durée de rétention maximale de huit mois a été atteinte, il a dû être remis en liberté par l’Office des étrangers. Mustapha Bali a purgé une peine de prison de 17 ans, principalement pour des faits de drogues. En mai 2018, il a écopé de trois années supplémentaires pour viol.

L’homme est le frère de Samira Bali, qui a été condamnée à une peine de prison de 27 ans pour l’assassinat de son ex-conjoint et est mariée à un ancien combattant syrien. Selon le média belge, Mustapha Bali se serait radicalisé.

L’ex secrétaire d’Etat Theo Francken (N-VA) lui a retiré son titre de séjour en Belgique afin qu’il soit rapatrié. Mais la successeure de Francken, Maggie De Block (Open Vld) déclare désormais que le Maroc refuse de fournir à Mustapha Bali les documents de voyage nécessaires pour son expulsion.

Sans papiers, l’homme est en séjour illégal. Il pourrait retourner en prison prochainement, pour purger sa peine de 3 ans. « Nous avons interjeté appel contre ce jugement. Dans l’attente du procès, il est libre », affirme son avocat, Me Bart Vosters.




>> À lire aussi: