Prix des carburants: le gouvernement saisit le Conseil de la concurrence

Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé, mardi à Rabat, que le gouvernement a pris une série de mesures pour lutter contre la spéculation et protéger les consommateurs, notamment la saisine du Conseil de la concurrence à propos du dossier des carburants.




En réponse à une question orale sur « la hausse des prix à cause des lobbies de la spéculation et du monopole », présentée par le groupe de l’Union marocaine du travail (UMT) à la Chambre des conseillers, El Khalfi a affirmé que ces démarches s’inscrivent dans le cadre de la stricte application des dispositions relatives à la liberté des prix et de la concurrence.

El Khalfi a également noté que le gouvernement œuvre pour le renforcement du pouvoir d’achat du citoyen, par la consolidation du système de soutien social, citant à cet égard l’élargissement du programme Tayssir, l’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’aide destinée à 90.000 veuves, l’octroi d’une bourse de la formation professionnelle en plus des bourses universitaires, l’inclusion des femmes démunies parmi les bénéficiaires du Fonds d’entraide familiale et l’action visant à assurer le succès du dialogue social, qui constitue un préalable à l’augmentation du SMIG dans le secteur privé.

Par ailleurs, la commission interministérielle chargée du suivi de l’état d’approvisionnement des marchés et du contrôle de la qualité et des prix a procédé à la saisie de plus de 23 tonnes de produits alimentaires et mené 10.752 opérations d’inspection aux points de contrôle, a-t-il fait savoir, ajoutant que les produits saisis sont essentiellement alimentaires, avec 5.000 kg de viande et 1.000 litres de lait et dérivés.

El Khalfi a également fait observer que la spéculation figure parmi les raisons qui affaiblissent le pouvoir d’achat des citoyens.




>> À lire aussi: