Le boxeur Mohamed Rabii écope d’un mois de prison avec sursis

Le boxeur marocain, Mohamed Rabii a été jugé par le Tribunal de première instance de Casablanca pour “débauche”, conformément à l’article 490 du code pénal marocain. Le champion marocain a écopé d’un mois de prison avec sursis.




Selon le quotidien arabophone Al Massae qui rapporte l’information ce lundi 21 janvier, cette affaire,  remonte au mois de septembre 2018 suite à une plainte déposée par une femme divorcée de 36 ans qui a également écopé de la même peine.

La plaignante qui croyait qu’elle était enceinte, aurait assuré, selon la même source, que Mohamed Rabii lui avait promis le mariage et aurait loué un appartement à Rabat dans lequel ils se rencontraient.

Quant au boxeur, il a assuré qu’il avait bel et bien l’intention d’épouser la femme. Un mariage qui n’a pas eu lieu suite au refus de sa famille et qui aurait poussé la jeune femme à porter plainte contre lui…

L’article 490 du code pénal marocain, stipule que “sont punies de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles”.




>> À lire aussi: