Avortement Clandestin: un secouriste et deux infirmières arrêtés à Ouarzazate

La police judiciaire de Ouarzazate vient de démanteler un trafic impliquant un secouriste exerçant au Croissant-Rouge et deux infirmières impliquées dans une affaire d’avortement.




Selon Aujourd’hui Le Maroc, ils ont été interpellés, samedi dernier. La police judiciaire serait intervenue après une dénonciation anonyme qui concernait une prostituée qui voulait mettre fin à une grossesse.

Cette dernière aurait fait appel au secouriste qui lui a proposé de pratiquer l’opération contre 5.000 dirhams avec une avance de 2.000 dirhams.

Un avortement qui a failli tourner au drame. La jeune femme a eu une forte hémorragie qui a mis sa vie en danger. C’est la raison pour laquelle il l’a conduite vers un cabinet d’infirmière. Celle-ci a réussi, avec l’aide de son assistante, à sauver la vie de la mère poursuit le quotidien.

Les mis en cause ont comparu devant la chambre correctionnelle près du tribunal de première instance de Ouarzazate qui a reporté l’affaire au mercredi 23 du mois en cours afin de permettre aux suspects de préparer leur défense.

Pour rappel, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est prohibée par la religion et interdite par la loi sauf exceptions (une grossesse mettant en danger la vie d’une mère, une malformation du fœtus, ou un viol). Le Code pénal marocain punit à des peines allant de un à cinq ans de prison ferme [et jusqu’à 10 ans en cas de circonstances aggravantes] toutes les personnes impliquées.




>> À lire aussi:




 




%d blogueurs aiment cette page :