Un dérapage de Benkirane qui suscite la colère des Tunisiens

Un nouveau dérapage de l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui ne laisse pas indifférent les Tunisiens.




Lors du conseil du Parti tenu à l’Institut Moulay Rachid des sports à Salé, l’ex-secrétaire général du PJD a tenu des propos critique. Évoquant les aspects relatifs à la sécurité et les conditions sociales instables de la Tunisie, ce dernier a déclaré à Al Quds Al Arabi que « la Tunisie est un pays non contrôlé même si sa démocratie est meilleure que celle du Maroc. Quand je visite ce pays, je trouve des grèves générales et de la saleté. J’ai l’impression que certaines parties veulent le retour de la dictature ». Ajoutant que « la Tunisie lui était chère et que ça lui faisait mal de la voir dans le désordre ».

La presse tunisienne estime que cette nouvelle sortie médiatique « porte atteinte à l’image du pays ».




>> À lire aussi: