L’olivier gagne du terrain dans la région de l’Oriental

La culture de l’olivier dans la région de l’Oriental connaît un accroissement important en terme de superficie qui est estimée actuellement à 118.000 hectares.




La superficie dédiée à cette culture est passée de 77.000 ha en 2008 à 118.000 en 2018 et devrait atteindre 153.000 à l’horizon 2020.

Cette augmentation de la superficie a eu un impact positif sur la production qui s’élève actuellement à 190.000 tonnes contre 103.000 en 2008, et les prévisions tablent sur 240.000 tonnes en 2020.

Le programme de développement de la filière de l’olivier au niveau de la région, qui s’étale sur la période 2010-2020, englobe 33 projets sur une superficie de 43.860 ha au profit de 19.100 bénéficiaires et ce, pour un investissement global de 670 millions de DH.

Les 43.860 ha programmés sont répartis entre les provinces de Driouch avec une part de 63%, Nador (18%), Berkane (5%) et les autres provinces (9%).

En ce qui concerne la province de Driouch, les projets lancés sont au nombre de neuf dans 17 communes sur une superficie de 19.840 ha au profit de 8.120 bénéficiaires ainsi que 25 organisations professionnelles.




D’un cout global de 291 MDH, les neuf projets (2010-2020) permettront d’accroître la productivité des olives (2T/ha), de produire 40.000 T d’olives et 5.500 T d’huile d’olive. Il contribuera également à l’amélioration du revenu des agriculteurs et la création de 344.000 journées de travail additionnelles.

Cette région dispose actuellement de 118.000 ha d’oliviers avec une production importante de 190.000 T, quelque 357 unités de trituration (13% modernes) d’une capacité de 45.500 T/an et 10 conserveries d’une capacité totale de 27.000 tonnes par an.

>> À lire aussi: