Les tribunaux et les prisons bientôt équipés de systèmes de visioconférence

Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, a fait part de son intention d’équiper les tribunaux et les prisons de systèmes de visioconférence, pour éviter le déplacement des prévenus.




Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, compte lutter contre le problème que pose le déplacement des prévenus entre les prisons et les tribunaux. Pour ce faire, il envisage une solution technologique, rapporte Al Massae dans son édition du mercredi 16 janvier. Il s’agit ainsi d’équiper certains établissements pénitentiaires de systèmes de visioconférence qui permettront aux prisonniers de communiquer avec les juges. Cela les exemptera du déplacement au tribunal.

Cette solution permettra au système judiciaire et pénitentiaire une économie de temps et de moyens. Selon le journal Al Ahdath Al Maghribia, dans la seule ville de Casablanca, pas moins de 400 à 450 prisonniers sont déplacés quotidiennement entre les prisons et les tribunaux.

Citant le ministre, le quotidien indique que ces déplacements posent plusieurs problèmes, au vu du manque de moyens logistiques et de l’éloignement de certains établissements pénitentiaires des tribunaux, notamment ceux qui ont été installés en dehors des zones urbaines comme c’est le cas à Tanger, Fès, Marrakech et Rabat.

Le ministre affirme que le département de la justice travaille sur ce projet en collaboration avec les parties concernées, à savoir le ministère de l’Intérieur, la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, la DGSN et la gendarmerie royale.




À lire aussi: