Grande mosquée de Paris: exposition hommage aux soldats musulmans morts pour la France

Intitulée «Soldats de France : l’engagement des soldats musulmans de 1802 à 1962», l’exposition hommage aux soldats musulmans a été inaugurée jeudi 10 janvier par l’aumônerie musulmane aux armées.




Une cérémonie qui s’est déroulée à la Grande mosquée de Paris où ladite exposition prend ses quartiers en présence notamment Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées.

«Il est dans l’ordre naturel que l’inauguration se fasse ici», a déclaré le président de la Fondation de l’islam de France (FIF), l’islamologue Ghaleb Bencheikh, qui est venu accompagné de son prédécesseur Jean-Pierre Chevènement. Et d’ajouter : «C’est pour dire le lien symbolique et même physique, matériel et moral que cette institution (la Grande mosquée de Paris) établit entre la République et la tradition religieuse islamique. (…) La FIF tient à saluer, à reconnaître et à honorer l’engagement de ceux qui ont payé le tribut du sang pour la souveraineté de la France».

Une cérémonie commémorative a également été célébrée à la mémoire des soldats musulmans morts pour la France. «Le devoir de mémoire envers ces soldats est à l’origine de la Mosquée de Paris», a dans ce sens rappelé Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris.

Le Ministère des Armées rend hommage aux soldats musulmans

Ainsi, cette exposition «met à l’honneur l’histoire trop méconnue, parfois même « oubliée », des soldats musulmans dans les campagnes militaires françaises, depuis plus de deux siècles», a soutenu le recteur. Du côté du ministère de tutelle, il est indiqué que c’est «un projet ambitieux pour mettre en lumière un pan souvent méconnu de l’histoire militaire française.»





Produite par l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense dont le fonds iconographique unique a fourni la grande majorité des documents exposés, l’exposition est également enrichie d’archives et d’œuvres exceptionnelles du Service historique de la Défense, du musée des troupes de Marine et du musée de La Contemporaine, ainsi que de fonds privés, relate le site du Ministère des Armées.

La même source ajoute que cette exposition itinérante sera également présentée dans les lycées, particulièrement militaires et ceux placés en zone REP +. Une initiative saluée par la secrétaire d’Etat qui avance que : «Cette transmission est un élément d’appropriation d’une identité commune et, je l’espère, un gage supplémentaire de cohésion nationale.»

Elle a dans le même temps rendu hommage aux soldats musulmans qui, «depuis deux siècles, ne cessent de pourvoir les rangs de l’armée française. Aujourd’hui, ils sont Français et continuent de servir notre drapeau avec courage et détermination. Ils ne sont pas des militaires musulmans ou des musulmans militaires, mais ils sont militaires et musulmans. Engagés en Opex ou dans l’opération Sentinelle, comme leurs frères d’armes, ils sont au service de la France. Ils portent fièrement leur uniforme et risquent leur vie».