Les entretiens entre Bourita et Chokri ont donné une forte impulsion au secteur privé

Les entretiens, mardi dernier au Caire, entre le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita et son homologue égyptien, Sameh Chokri ont donné une forte impulsion au secteur privé pour augmenter le volume des investissements entre le Maroc et l’Egypte, a indiqué Mohamed Adil Hossni, président de l’association maroco-égyptienne des hommes d’affaires.




Lors de cette entrevue, les deux chefs de la diplomatie, ont examiné les perspectives des relations économiques entre le Maroc et l’Egypte et les moyens de renforcer davantage les échanges commerciaux et promouvoir le partenariat dans le domaine des investissements, a souligné M. Hossni cité par le quotidien « Al Ahram ».

Et d’ajouter que l’activation de la haute commission mixte constitue un pas important pour renforcer l’intégration économique entre les deux pays, réaliser des projets de développement et lever les contraintes devant le secteur privé.

Dans ce sens, il a fait savoir qu’une délégation d’hommes d’affaires égyptiens se rendra prochainement au Maroc pour examiner les opportunités de partenariat bilatéral dans tous les domaines.

Selon le ministère égyptien du commerce et de l’industrie, le volume des échanges commerciaux entre l’Egypte et le Maroc a atteint environ 505 millions de dollars en 2017. Le Maroc est le 42ème investisseur étranger en Egypte dans les secteurs de l’industrie, des services, de l’agriculture, du tourisme et du logement.

Le volume des investissements égyptiens au Maroc en 2017, qui sont concentrés dans les secteurs du tourisme et de l’immobilier, s’est élevé à 249 millions de dollars.




À lire aussi: