CAN 2019 à l’Egypte : L’Afrique du Sud regrette une décision « politique »

Plusieurs responsables du football d’Afrique du Sud ont amèrement regretté jeudi l’attribution à l’Egypte, plutôt qu’à leur pays, de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, dénonçant une décision « politique ».




« Techniquement, il n’y a pas de meilleur pays en Afrique que l’Afrique du Sud pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations », a constaté le chef par intérim de la Fédération sud-africaine (Safa), Russell Paul, sur une radio locale de Johannesburg.

« Nous n’avons pas de problème avec l’Egypte mais avec la façon dont le processus d’attribution s’est déroulé », a-t-il ajouté.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a annoncé mardi que l’Egypte avait été préférée à l’Afrique du Sud pour accueillir la CAN (15 juin-13 juillet), après le retrait du Cameroun pour cause de retards.

La victoire de l’Egypte a été annoncée à l’issue d’un vote sans appel (16 membres à 1), mais avancé de vingt-quatre heures sur le programme initial, du comité exécutif de la CAF, réuni dans la capitale sénégalaise Dakar.

« Une délégation sud-africaine s’était préparée pour une présentation mercredi quand nous avons découvert que les Egyptiens étaient déjà sur place depuis un moment pour plaider leur cause », a dénoncé Russell Paul.