Pays-Bas : Feis Ecktuh, le rappeur néerlando-marocain décède lors d’une fusillade

Un début d’année morose pour la ville de Rotterdam. En effet, le premier jour de l’année, mardi, a été marqué par une série de fusillades lors desquelles un décès et un blessé sont à déplorer. Et ce n’est autre que le rappeur néerlandais d’origine marocaine Faisal Mssyeh alias Feis Ecktuh qui y a perdu la vie.




Établi à Rotterdam, le trentenaire aurait été victime d’un large réseau de criminels, rapporte le quotidien néerlandais De Volkskrant. Selon la même source, plusieurs fusillades ont eu lieu à Rotterdam durant le réveillon de la Saint-Sylvestre et le premier jour de l’année. L’artiste d’origine marocaine a ainsi rendu l’âme à l’hôpital juste après l’attaque mardi à 17h15.

Un deuxième homme a été blessé lors de cette attaque perpétrée. Il s’agit d’un homme de 31 ans qui a également été transféré à l’hôpital, a indiqué la police. La police a ainsi arrêté sept personnes dans le cadre de cette affaire. Selon NL Times, les sept suspects qui ont été arrêtés sont quatre hommes âgés de 36 à 45 ans, deux femmes âgées de 32 à 59 ans et une fille de 15 ans.

Une perte qui émeut le pays et la scène artistique

Concernant la fusillade, elle a eu lieu à Nieuwe Binnenweg, dans le quartier de Middelland, selon des officiers. Le rappeur qui se trouvait avec des amis a été surpris par les assaillants. L’intervention de la police a permis de tirer des coups de sommation avant les arrestations sur la Heemraadsplein, à près d’un demi-kilomètre des suspects.

De Volkskrant rappelle ainsi que Feis a sorti son premier album solo en 2014, suivi d’un deuxième album et d’un extended play à la fin de l’année 2015. Il a surtout été connu pour sa collaboration avec le rappeur U-Niq dans la chanson Klein en 2006. Feis a également collaboré avec Winne, Kempi, Murda Turk, Hef, Sjaak, Appa et MocroManiac, entre autres. Le Marocain d’origine a aussi participé au programme Op Full Tour de Ali B, dans lequel il a repris une chanson de la chanteuse néerlandaise Maribelle.

Quant à la scène artistique néerlandaise, le célèbre DJ Kees de Koning, du label Top Notch a partagé sur son Instagram un message émouvant : « Je ne peux pas le croire. Tu vas me manquer. Ton super talent, ton sens de l’humour et la manière dont tu t’es tenu toujours prêt pour tout le monde. Repose en paix. »

Le présentateur radio Giel Beelen a quant à lui qualifié ce meurtre de « perte pour le hip-hop néerlandais ». Son message sur Twitter rejoint de nombreuses autres marques de condoléances de personnes du milieu musical néerlandais qui ont partagé leur tristesse, mais surtout leur colère et leur choc : « Tous les rappeurs [des Pays-Bas] ont grandi avec Feis. Nous avons perdu une légende », a retranscrit le musicien YS.